Dagobert de Fontenille

Le Général Dagobert de Fontenille

Le Général Dagobert, 1736-1794

Luc Siméon Auguste Dagobert de Fontenille est né à la Chapelle en Juger, près de saint Lô (Manche), le 8 mars 1736. Il épouse Jaquette Pailhoux de Cascastel, le 8 Août 1780.
Deux ans plus tard, Joseph Gaspard Pailhoux, son beau père, lui céde une part de la Forge de Padern et des mines qui lui sont attachées.
Dagobert devient Maître de Forges et fonde une Société pour l’exploitation des mines des Corbières et du Razès, avec son cousin, Jean Pierre François Duhamel, Commissaire du Roi Louis XVI pour les mines et les forges.
Les forges de Padern sont à fer, à la catalane. Elles chôment de Juillet à Octobre par manque de main d’oeuvre à cause des foins et des vendanges, mais surtout par manque d’eau. Elles sont bien approvisionnées en minerai, mais le combustible fait défaut. A partir de 1793, elles fournissent l’Armée Nationale.
En 1787, Dagobert est nommé Major.
Il tente alors de revendre son activité aux Sieurs Périer et Wendel, adminstarteurs de la Fonderie Royale d’Indret et fondateurs du Creusot. La présence en un même secteur de fer, de houille et d’une forge, le tout à proximité des ports et arsenaux de la Méditerranée présentait un intérêt certain. Mais la mauvaise qualité de la houille de Ségure, trop sèche, mit un terme à la transaction.

Blason Dagobert


Blason de Luc Siméon Auguste Dagobert de Fontenille, tel qu’on peut le voir sur sa maison de Villerouge Termenès, datée de 1780.
En 1789, Dagobert se rallie à la Révolution avec Louis Philippe d’Orlèans, Grand Maître du Grand Orient de France.
En Mai 1792, il est Colonel et se bat à l’armée d’Italie dans les environs de Nice.

*


Le 7 Mars 1793, la Convention déclare la guerre à l’Espagne.
Dagobert est affecté à l’Armée des Pyrénées Orientales et gouverne un camp retranché de 8000 hommes. Le 30 Juin, il arrête une colonne de 6000 hommes qui marchait sur Perpignan. Il est nommé Commandant en Chef de l’Armée des Pyrénées. Il s’empare de Puigcerda le 29 Août et du reste de la Cerdagne en 24 heures, bat les Espagnols à Montlouis le 4 Septembre.

Dagobert Puigcerda
Dagobert Puigcerda

Le 27 Septembre, il est battu par le Général Ricardos devant Truillas. La Convention le destitue, puis le renvoie à son poste. De retour à Perpignan, il n’obtient pas les moyens nécessaires à l’invasion de la Catalogne Espagnole.
Il remporta cependant quelques victoires. Bien que dévoré par la fièvre, il s’empara d’Urgel, le 10 Avril 1794. Il vint mourir devant Puigcerda, le 18 Avril 1794.
La Convention décida que son nom serait gravé sur « la colonne élevée du Panthéon ».Il est aujourd’hui gravé sur l’Arc de Triomphe de l’Etoile.

fortifications-de-mont
Monument  Général Dagobert Mont Louis


Un monument à sa mémoire a été érigé dans l’enceinte du Fort de Montlouis, une pyramide surmontée d’un boulet.
Ses restes ainsi que ceux de Dugommier ont été transférés au cimetière de Perpignan. Une pyramide maçonnique surmonte également leur tombeau.

En 1802, les forges de l’Iliate sont la propriété de la veuve Dagobert.
Elles n’ont pas de martinet. On envisage d’en établir un, en supprimant un moulin à farine.
En 1818, l’approvisionnement en charbon (de bois) , est devenu pratiquement impossible,l’activité, vendue en 1815, périclite.


Accueil   Lurio​     Vignoble Cascastel      Les Corbières Corbières Sauvages        Pays Corbières Minervois      Aude Tourisme​     Sud de France      CG Aude​
Mairie de Cascastel, 43 Grand’Rue, 11360 Cascastel