Entretien Rivière

La Berre

Syndicat du Bassin versant de la Berre et du Rieu

L’équipe d’entretien du syndicat de rivière est en train de broyer la végétation dans le lit de la Berre dans la traversée du village. Le dégagement des vieux murs du Fort et de la fontaine sort de l’oubli les points forts de notre patrimoine et ouvre des perspectives.
Ces travaux sont réalisés avec le concours financier de l’Agence de l’eau, à hauteur de 80% et par autofinancement du syndicat à hauteur de 20%.
Ils font suite au travail de dessouchage du lit majeur et du renforcement des berges effectué en 2019, travail ayant un fort impact en matière de protection des risques d’inondations pour nous et surtout pour les populations en aval.
Enfin, lorsqu’elle est entretenue, la rivière est un atout pour notre village, vu l’importance croissante de l’activité touristique dans les ressources économiques de notre région.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Syndicat du Bassin versant de la Berre et du Rieu

Avis d’enquête publique, Déclaration d’intérêt général des travaux de gestion de la ripisylve, des atterrissements et de confortement de berges par génie végétal des bassins versants de la Berre, du Rieu et du Colombiers portée par le Syndicat du Bassin versant de la Berre et du Rieu.

Cette enquête publique se déroulera du 24 février 2021 au 26 mars 2021 inclus.
Lieu et dates de permanences du commissaire enquêteur :
Le commissaire enquêteur se tiendra à la disposition du public, aux jours et heures en mairies :
• Durban-Corbières (11360) – Rue de la Mairie le 24/02/2021 de 09 h à 12 h
• Cascastel des Corbières (11360) – 43 Grand rue le 09/03/2021 de 09 h à 12 h
• Sigean (11130) – Place de la Libération le 19/03/2021 de 14 h à 17 h
• Durban-Corbières (11360) – Rue de la Mairie le 26/03/2021 de 14 h à 17 h.
Avis de publication, modalités du déroulement de l’enquête.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Travaux rivière, Juillet et Août 2019

Quelques images des Travaux

Entretien rivière

Le "chaptrak" est libéré

Encore une opération qui implique la mise en oeuvre d’importants moyens, d’une gestion contrôlée sur le long terme tant les conséquences sur les zones aujourd’hui urbanisées en aval peuvent être dramatiques.
Lors de cette campagne 2019 et comme c’est la règle dans le cadre de ce type de marché public, un lot a été attribué à une entreprise d’insertion qui est intervenue en amont du pont de pierre.
Dans la traversée du village d’autres moyens ont été mis en oeuvre: arrachement des jeunes bouquets d’arbres avec leur racines et broyage général, conservation d’un rideau de grands arbres côté jardins, mobilisation des solides au centre du lit de la rivière et confortement des souches côté jardins par remblayage.
Lors des prochaines pluies, la rivière se fera un chemin à travers les matériaux mobilisés au lieu de monter rapidement sur des atterrissements bien tassés.
Le transport des solides se fera donc sans provoquer des arrachements importants en amont et des atterrissements pouvant causer des dégâts considérables en aval.
Le but ultime de cette gestion demeurant de protéger, en amont comme en aval, les personnes et les biens, les réseaux, ouvrages d’art et infrastructures, éviter l’érosion des berges et des terres agricoles.
Il fut un temps où les conséquences des intempéries étaient moins graves car il y avait moins de réseaux, d’infrastructures, moins de constructions en zones à risques; un temps où, avant la mécanisation agricole des années 1960, le village était plus peuplé et où l’on entretenait davantage la nature.
Mais, c’était il y a 60 ans et cet équilibre a définitivement disparu.
Les conditions climatiques changent avec une croissance rapide des végétaux dans le lit de la rivière et des événements de plus en plus fréquents et de plus en plus violents.
Après les événements climatiques de Novembre 1999, le SMMAR ‘syndicat mixte milieux aquatiques rivières) et les syndicats de bassins versants, ont été mis en place afin de mutualiser les moyens et de gérer globalement et scientifiquement, afin que les initiatives des uns ne soient pas gravement préjudiciables aux autres.
Tous les riverains d’une rivière partagent les mêmes dangers.

BERRE – Affiche – Cascastel

2019-06-24-Nettoyage-Berre
2019-06-24-Nettoyage-Berre-2

La dernière opération de nettoyage de la ripisylve s’est déroulée en Mars-Avril 2016.