La Tour

La Tour de Cascastel

La Tour

​Elle est située sur la rive droite de la Berre, en amont de l’ancien castrum et du Château de Cascastel. C’est un ouvrage exceptionnel et bien conservé du XIIème siècle, remarquable par la qualité et la fonctionnalité de sa construction.

La construction

Ses assises reposent sur la roche ferme, dans le lit de la rivière Berre.
Au rez de chaussée, une petite salle voûtée. Les ouvertures qui ont été pratiquées pour y accéder révèlent des murs de 2,50m d’épaisseur.
Au premier étage, une salle voûtée.

On y accède par le premier étage du château.
C’est à ce niveau que se situait l’entrée originelle de la Tour dont l’appareil régulier est encore visible. On y accédait par des moyens amovibles que l’on pouvait retirer en cas de menaces. Une fois la porte refermée on se trouvait sous une voûte de 8m de haut.

Photo collection Antoine Villa

Des ouvertures ont été créées ou remaniées au fil du temps.Côté Nord, une archère en plein cintre a été reconvertie en oratoire.
Dans un coin, à ras du sol, une petite niche dissimule l’entrée d’un escalier ménagé dans l’épaisseur de la muraille et qui conduit au niveau supérieur. Cet escalier soigneusement construit et en parfait état débouche sur la face Nord et par une entrée voûtée sur un local encombré sur 1 à 1,5m de hauteur par des pierres de taille.
Deux arceaux semblent avoir supporté la charpente d’un toit à deux pentes.
Cette toiture qui portait la hauteur de la tour à 16m, a été remaniée en 1919.

Entrée de l’escalier Intérieur de l’escalier

A l’origine, cette tour comprenait donc trois niveaux. Un rez de chaussée sans porte, accessible par le haut, une salle principale accessible par un escalier amovible,une salle sommitale réservée au guet et à la défense, dont l’accés était contrôlé par l’étroit escalier. Cette énorme construction, une fois close, était de nature à dissuader les agresseurs et à conserver les biens précieux.

La fonctionnalité
La salle basse permettait d’abriter les biens précieux et les documents, parmi lesquels les baux entre les seigneurs fonciers et la communauté des habitants.
Les seigneurs de Cascastel au XIIème résidaient en leurs logis et ordinairement à la Cour des Vicomtes de Narbonne.
La salle principale pouvait être le lieu de vie des sergents d’armes. L’escalier leur permettait d’assurer le guet.
La salle sommitale de la tour pouvait accueillir plusieurs archers tirant dans toutes les directions.

Tout avait donc été conçu pour une efficacité maximale en termes de dissuasion et de résistance.
L’escalier caché fut certainement utilisé pour élever la construction dans un pays où la pierre abonde et où le bois d’œuvre est rare. Rare aussi, une construction aussi bien conçue et réalisée dans notre région avant l’arrivée des architectes des rois de France qui a suivi la Croisade contre les Cathares. C’est un témoin à protéger.
Cette tour faite pour protéger les biens et les personnes des pirates ou des mercenaires perdit de son utilité.Elle ne fut pas transformée pour l’usage des armes à feu ou des canons.Par contre, elle fut remaniée lors de la construction de la résidence seigneuriale voisine et du four à minerai qui lui fut accolé.

​​

La Tour de Cascastel