Information risques majeurs

 Interdiction des feux

1556845_452_corbieres_667x333
Incendie Corbières Maritimes les 6 & 7 Septembre 2017

Déclaration d’incinération de végétaux coupés

Prolongation interdiction de l’emploi du feu à l’intérieur et à moins de 200 m des espaces naturels combustibles

FEU-DE-FORET-1

FEU-DE-FORET-2

 

Laissons plus d’espace à la rivière…

Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques et des Rivières

Vigicrues Berre

Information risques majeurs

Plan Communal de Sauvegarde 

Le SMMAR (Syndicat Mixte des Milieux Aquatiques et des Rivières) de l’Aude, organisait le 31 Mai 2016 dans les locaux du SMDA (Syndicat Mixte du Delta de l’Aude) à Narbonne, une réunion d’information des responsables municipaux des communes adhérant au Syndicat de la Berre et du Rieu, sur les obligations qui sont les leurs devant les risques majeurs liés aux inondations ainsi que sur les outils mis à leur disposition.
La séance était animée par le SMMAR et Predict, filiale de Météo France et de Bas Rhône Languedoc. Cette dernière société est chargée d’accompagner les communes dans l’élaboration, la mise à jour et l’application des Plans Communaux de Sauvegarde.
Les prestations fournies aux communes sont exécutées dans le cadre d’un marché public passé entre le SMMAR et Predict Services.
L’élaboration du Plan Communal de Sauvegarde répond à l’obligation d’informer les citoyens « sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent ». Le versement de l’intégralité des subventions est lié à l’accomplissement effectif de ces obligations.
L’importance de disposer d’un PCS, de le tenir à jour afin qu’il demeure opérationnel et devienne l’outil de référence de gestion de crise lors de la survenue d’une inondation, a été soulignée par tous les intervenants.
Ce plan doit demeurer simple, opérationnel, et faire l’objet d’une information régulière des populations.
Le débat a été alimenté par la projection d’un film intitulé « Laissons plus d’espace à la rivière », une façon de démontrer que la crise la mieux gérée est celle qu’on a évitée. La « canalisation » entraine des effets meurtriers en aval.
Malgré les moyens et les compétences mis en œuvre, il demeure très difficile de savoir au-delà de quelques heures ce qui va se produire sur un territoire : ne parle t’on pas d’ailleurs d’alea climatique.
L’expérience des participants fait ressortir qu’aucune inondation n’est identique : très localisée ou sur tout le bassin versant, ou liée à un affluent, sur un sol sec ou détrempé, et ses effets toujours très difficiles a anticiper.
L’entretien des cours d’eau et de leurs affluents, des fossés de ruissellement, demeurent les meilleures garanties en cas d’intempéries modérées ou très fortes.

Consignes Inondations
Consignes Inondations